Le Rotary

Le Rotary en bref

Le Rotary : un réseau mondial de bénévoles au service des collectivités. Les membres du Rotary sont issus du monde de l’entreprise, des professions libérales et de la société civile de votre région. Ils se retrouvent régulièrement pour monter des actions de proximité ou des actions humanitaires à l’étranger tout en favorisant la prise de contacts entre professionnels. On compte plus de 1,2 million de Rotariens, hommes et femmes, répartis dans plus de 33 000 clubs dans plus de 200 pays. Le Rotary oeuvre pour l’entente entre les peuples au travers de ses programmes de bourses, d’échanges culturels et de subventions humanitaires. Partout dans le monde, les Rotariens participent à une variété d’actions destinées à améliorer les conditions des populations défavorisées.

 

Objectifs du Rotary

Le Rotary a pour objectif de cultiver l’idéal de servir auquel aspire toute profession honorable et, plus particulièrement, s’engage à :

  • Premièrement. Mettre à profit les relations et contacts pour servir l’intérêt général,
  • Deuxièmement. Observer des règles de haute probité dans l’exercice de toute profession, reconnaître la dignité de toute occupation utile, considérer la profession de chaque Rotarien comme un vecteur d’action au service de la société,
  • Troisièmement. Appliquer l’idéal de servir dans la vie privée, professionnelle et publique,
  • Quatrièmement. Faire progresser l’entente entre les peuples, l’altruisme et le respect de la paix par le biais de relations amicales entre les membres des professions, unis par l’idéal de servir.

 

Au Rotary, le « Critère des quatre questions », traduit de l’anglais « The Four-Way Test« , correspond à une déclaration d’éthique professionnelle qui permet à travers une série d’interrogation de définir si une action envisagée par un Rotarien doit et mérite d’être entreprise en l’état.

Herbert Taylor C’est Herbert TAYLOR (président du Rotary Internationalen 1954-1955) qui créa ce code éthique en 1932 pour sauver une entreprise de la faillite.
Son objectif fut d’instaurer un environnement sain dans les relations professionnelles en donnant de l’importance au facteur humain dans l’entreprise.
C’est à travers ce code éthique, auquel chaque cadre devait se référer, qu’il arrive à redresser l’entreprise et à la rendre prospère.
The FOUR-WAY test p Le Rotary International décida d’adopter ce critère des 4 questions en 1943.

Chaque Rotarien doit donc se poser ces 4 questions en fonction de ce qu’il pense, dit, ou fait :

France
France
Le critère des 4 questions :

1. Est-ce conforme à la VERITE ?
2. Est-ce LOYAL de part et d’autre ?
3. Est-ce susceptible de stimuler la BONNE VOLONTE RECIPROQUE et de créer de MEILLEURES RELATIONS AMICALES ?
4. Est-ce BENEFIQUE à tous les intéressés ? »

1- Est-ce conforme à la VERITE ?

La vérité est une valeur très relative même si on lui cherche un sens universel.
La vérité de l’un n’étant pas forcément la vérité de l’autre, même si chacun pense être honnête dans son interprétation qui ne peut être que subjective.
Beaucoup de philosophes (Socrate, Platon, Descarte, Nietzsche…) se sont penchés sur la question depuis des décennies. Ils sont arrivés à la conclusion d’être dans l’incapacité de prouver la vérité.
Toutefois, on peut essayer de l’atteindre en prenant soin d’harmoniser les points de vue et en prenant le recul suffisant pour analyser l’objectivité d’une situation. La sincérité, le consensus et l’intégrité sont des facteurs qui permettent de se rapprocher de la vérité.

2- Est-ce LOYAL de part et d’autre ?

La loyauté est une valeur morale qui permet, à travers la fidélité et le dévouement envers une cause ou une personne, d’assurer une fiabilité et une crédibilité dans un système relationnel.
Quelqu’un de loyal est quelqu’un qui va respecter ses engagements dans un esprit honnête et sincère.

3- Est-ce susceptible de stimuler la BONNE VOLONTE réciproque et de créer de meilleures RELATIONS AMICALES ?

La bonne volonté est ce qui va créer l’enthousiasme et la faculté de vouloir aboutir un acte volontaire dans une pensée dynamique.
Cette bonne volonté doit s’inscrire dans une relation d’implication pour toutes les parties présentes.
Toujours dans ce contexte, la création et la pérennisation de liens amicaux vont permettre d’accroitre la bonne volonté de chacun en rassemblant les qualités et les compétences des individus autour d’une même cause.

4- Est-ce profitable à tous les intéressés ?

Afin d’entretenir la confiance et l’équité, et en évitant tout objectif purement égoïste, manipulateur ou même un acte opportuniste, il faut viser une relation gagnant-gagnant pour toutes les parties.
Cet objectif est indispensable pour la motivation et l’estime partagée.

Ce critère des 4 questions est une invitation au questionnement pour prendre une décision ou agir de manière la plus juste, la plus honnête, la plus équitable et dans le consensus.
Ce code éthique se situe très loin d’une approche dogmatique et souveraine.

Cinq domaines d’action

Le Rotary club travaille dans le cadre des cinq domaines d’action, piliers de la philosophie rotarienne.

  1. Action intérieure

     – Clé de voûte du Rotary, elle englobe tout ce qu’un Rotarien devrait faire au sein de son club pour contribuer à son bon fonctionnement.

  2. Action professionnelle

     – Deuxième des quatre domaines d’action, son but est d’encourager et de cultiver l’observation des règles de haute probité dans l’exercice de toute profession, de reconnaître la dignité de toute occupation utile et de considérer la profession de chaque Rotarien comme un vecteur

    d’action au service de la société. Les Rotariens doivent respecter dans uncadre personnel et professionnel les principes du Rotary.

  3. Action d’intérêt public

     – Troisième domaine d’action du Rotary correspondant aux efforts des Rotariens, en collaboration ou non avec d’autres, pour améliorer la qualité de la vie autour d’eux.

  4. Action internationale

     – Quatrième domaine d’action du Rotary, elle englobe toute une série d’activités visant à faire avancer l’entente entre les peuples, la bonne volonté et la paix au travers de la découverte d’autres populations, cultures, coutumes, réussites, aspirations et problèmes au travers de la lecture, de la correspondance, d’activités et d’actions de club destinées à améliorer les conditions de vie dans d’autres pays.

  5. Action Jeunesse

     – Cinquième domaine d’action, elle reconnaît les changements positifs apportés par les jeunes et jeunes adultes au travers d’activités de développement du leadership, d’actions dans la collectivité et à l’étranger, et de programmes d’échanges qui enrichissent et développent la paix et l’entente internationale.